Vidéos récentes

Pour qu’Allah te pardonne dans Sha’ban

Le jugement de tourner autour des tombes

La subsistance est comme le décret

Conseils sur le jeûne du samedi

Toutes les louanges reviennent de droit à Allah, Seigneur des univers, que les prières et le salut soient sur Son noble messager.

Ceci dit :

Il est connu des étudiants en science que le jeûne du samedi est un sujet sur lequel nos savants ont divergé. De nombreux frères interrogent sur le jugement du jeûne le samedi, et ceci est une chose qui suscite la joie, de voir beaucoup de partisans de la Sunnah questionner sur l’avis prépondérant, et les louanges reviennent de droit à Allah. Ils veulent ainsi adorer Allah le Très-Haut selon ce qui est conforme aux preuves religieuses. Toutes les louanges reviennent par mérite à Allah Seigneur des univers, pour le bienfait de voir la Sunnah se diffuser. Cependant il incombe de considérer certains points que les gens de science ont cités en ce qui concerne ce sujet. Ils sont nombreux, répandus et diffusés dans leurs livres, parmi eux :

▪ Premièrement :

Il ne convient pas de polémiquer et de se quereller dans les sujets où la divergence est permise, dans les efforts d’interprétation menés par les jurisconsultes.

▪ Deuxièmement :

Si l’étudiant en science fait partie des gens qui ont la capacité de juger et regarder les paroles des jurisconsultes, d’analyser leurs preuves, a la compétence d’en tirer l’avis prépondérant, alors cela lui est obligatoire.

▪ Troisièmement :

Si le musulman ne peut pas juger l’avis prééminent et n’a pas la capacité lui permettant d’observer les preuves, de juger du plus juste, d’analyser les paroles des jurisconsultes, d’en tirer celui qui prédomine, alors ce qui est obligatoire le concernant est de demander à la personne dont on a foi en sa religion et sa science, qui lui montrera le jugement avec preuve.

▪ Quatrièmement :

Le musulman qui juge un avis comme étant le plus fort, suite à une question ou une étude des preuves et des paroles des jurisconsultes. S’il fait partie des gens de science, et jeûne il adore Allah par le jeûne, et s’il voit l’interdiction de jeûner, délaisse alors le jeûne du samedi non en suivant ses passions mais plutôt par suivie de ce qu’il juge être la vérité, alors il est récompensé, par la permission d’Allah, pour son intention.

▪ Cinquièmement :

Il convient de respecter les savants et de les considérer. De savoir que si l’un d’entre eux atteint la vérité, il aura alors deux récompenses et s’il se trompe n’en aura qu’une.

▪ Sixièmement :

De même on se doit de respecter les étudiants en science, connus pour la science et la vérification de la preuve, le suivi de la Sunnah et le suivi des savants.

▪ Septièmement :

Le savant peut revenir sur sa parole s’il remarque que la vérité s’oppose à son avis juridique précédent. Ceci est d’autant plus vrai pour l’étudiant en science.

 

Ecrit par : Hassan Abu Mou’adh Al ‘Iraqi, qu’Allah le préserve, le 8/1/1439.

Traduit par: www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.


الحمد لله ربِّ العالمين، والصَّلاة والسلام على رسوله الكريم
أمّا بعد
فمن المعلوم، لدى طلبة العلم، أن صيام يوم السبت، من المسائل المختلف فيها بين علمائنا،
وسؤال كثير من الإخوة عن حكم صيام يوم السبت، هذا شيء مفرح من جهة أن الكثير من أهل السُّنة ولله الحمد، يسأل عن الراجح، ويريد أن يتعبد لله تعالى، وفق الأدلة الشرعية، فالحمد لله رب العالمين، على نعمة انتشار السُّنة، لكن ينبغي مراعاة بعض المسائل التي ذكرها أهل العلم، في هذا الباب، وهي كثيرة منتشرة ومبثوثة في كتبهم منها:

أولا: انّه لا ينبغي الاختلاف والتشاحن فيما يسوغ في الاختلاف من المسائل الاجتهادية العملية

ثانياً: أن طالب العلم إذا كان من أهل النَّظر ويستطيع أن ينظر في أقوال الفقهاء، ويسبر أدلتهم وعنده الأهلية في الترجيح فهذا هو الواجب في حقة.

ثالثاً: أن المسلم إذا كان لا يستطيع الترجيح وليس عنده الأهلية العلمية التي تؤهله للنظر في الأدلة، وقرائن الترجيح، وسبرِ أقوال الفقهاء، وبيان الراجح منها، فالواجب في حقه أن يسأل من يثق بدينه وعلمه، الذي يبين له الحكم بالدليل.

رابعاً: أن المسلم الذي ترجح عنده، من خلال السؤال أو النظر في الأدلة وأقوال الفقهاء، إن كان من أهل العلم، يصوم ويتعبد لله بالصيام، ومن ترجح عنده عدم جواز الصيام، وتركَ صيام يوم السبت ليس لهوى، ولكن اتباعاً لما يراه هو الحق فهو مأجور على نيته بإذن الله.

خامساً: ينبغي أن نحترم العلماء ونجلَّهم، ونعلم أن أحدهم يُعطى أجران إن أصاب، وإن أخطأ فله أجر

سادساً: كذلك ينبغي إحترام طلبة العلم الذين عُرف عنهم العلم وتحري الدليل، واتباع السُّنة، ومتابعة العلماء

سابعاً: العالم، قد يرجع عن قوله إذا تبين له أن الحق على خلاف ما كان يفتي به، سابقاً، ومن باب أولى طالب العلم

والله أعلم وصلِّ اللهم على محمد وعلى آله وصحبه وسلم

كتبه حسن أبو معاذ العراقي
٨-١-١٤٣٩هـ

Conseil en ce qui concerne le jeûne de ‘Achoura cette année.

Au musulman de jeûner cette année le vendredi et le samedi, ou le samedi et le dimanche, ou encore le samedi uniquement. Bien que nous ne conseillions pas cela, car de base nous ne recommandons pas de jeûner ‘Achoura seul, et pour ainsi sortir de la divergence sur le jugement de jeûner le samedi isolément.

Sur ceci je conseille les étudiants en science qui empêchent les gens de jeûner le jour de ‘Achoura, en justifiant qu’il tombe le samedi, et envoient des messages d’avertissement de ce type : « Prends garde à ce qu’Allah à interdit, fait attention ! ».
Ces actions ne sont pas appropriées avec ce que nous avons entendu et su sur ce sujet, ainsi que des recherches effectuées dans ce domaine. Il n’existe aucun parmi les prédécesseurs qui a affirmé l’interdiction de jeûner ‘Achoura s’il a lieu samedi. D’après notre science, nos recherches, nos analyses et nos inspections dans les livres des érudits. Ceci représente un obstacle à la réalisation du bien !

Si tu crois toi, qu’il n’est pas autorisé que tu jeûnes, alors ne le fait pas. Tandis que la majorité de la communauté et ses grands savants affirment le jeûne et y veillent. En sachant que les preuves vont dans ce sens. Alors prends garde à interdire le jeûne à quiconque en lui envoyant des messages, ou que tu sois la cause de la rupture de son jeûne. Prends garde à faire cela, mais laisse-le plutôt dans le bien dont il a conviction, et toi sois sur ta croyance, n’interdit pas les gens à accomplir un bien. Le moins qu’on puisse dire est que les savants ont une divergence permise, claire et limpide.

Mon conseil aux frères est d’arrêter de diffuser des messages prohibant et avertissant contre le jeûne de ‘Achoura cette année. Ma recommandation aux musulmans est de veiller à jeûner ce jour en suivant ainsi la Sunnah du prophète ﷺ.

 

Source : Cours 64  de l’explication du « livre de l’unicité »  par Cheikh Soulayman Al Rouhayli, qu’Allah le préserve.

Traduit par: www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.


نصيحة بخصوص صيام يوم عاشوراء هذا العام 

 مشروع للمسلم هذا العام أن يصوم الجمعة و السبت أو يصوم السبت و الأحد أو يصوم السبت فقط و إن كنا لا ننصح بهذا لأنا لا ننصح بإفراد يوم العاشر أصلا و حتى نخرج من الكلام في إفراد يوم السبت . و عليه فإني أنصح طلاب العلم الذين يَصدُّون الناس عن صيام يوم عاشوراء بحجة أنه يوافق يوم السبت و يرسلون رسائل التحذير :  » انتبه لا تقع فيما حرم الله احذر !  » و نحو ذلك ، فإن هذا الأمر لا ينبغي مع ما سمعناه و علمناه من المسألة و البحث و إنه لا يوجد أحد من المتقدمين قال إنه يحرم صيام يوم عاشوراء إذا وافق السبت في حسب علمنا و بحثنا و تنقيبنا و تفتيشنا في كتب أهل العلم بل هذا من الصد عن الخير !  إذا اعتقدت أنت أنه لا يجوز أن تصوم فلا تصمه أما و أكثر الأمة و كبار علماء الأمة يقولون بالصوم و يحثون عليه ، و النصوص تدل عليه فإياك أن تمنع أحدا من الناس بإرسال الرسائل إليه أو تفطيره لو كان صائما ! إياك أن تفعل هذا بل دعه على الخير الذي يعتقده و كن أنت على ما تعتقد و لا تمنع الناس من خيرِِ على الأقل قد اختلف فيه العلماء اختلافا سائغا واضحا بيِّنا . فنصيحتي للإخوة أن يكفوا عن إرسال الرسائل الناهية و المحذرة عن صيام يوم عاشوراء هذا العام و وصيتي للمسلمين التحري لهذا اليوم و الحرص على صيامه إقتداء بسنة النبي صلى الله عليه و سلم ).

 الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي – حفظه الله –  شرح كتاب التوحيد 

Conseils en cas de divergence

J’ai voulu rappeler à moi même ainsi qu’à mes frères d’une affaire et d’un comportement de grande valeur, que nous avons appris des gens de science, à savoir que les poitrines des savants s’élargissent les une envers les autres. S’ils divergent sur un sujet qui est sujet à interprétation, il n’est pas question de Sounnah et d’innovation mais plutôt d’erreur et d’exactitude. Même si l’un d’entre eux est d’avis que cette parole ou cet acte est une innovation, mais la question peut porter à interprétation, alors leurs poitrines s’élargissent mutuellement. Et je vais vous donner en image deux exemples.

L’imam Al Albani, qu’Allah ﷻ lui fasse miséricorde , ce grand imam qui a donné toute sa vie à la Sounnah du messager d’Allah ﷺ, au service de la Sounnah du messager d’Allah ﷺ jusqu’à sa mort, il y consacra de longues heures. Et Allah a fait répandre par sa personne le bien sur toute la terre. Combien de fois nous sommes partis dans des contrées et avons trouvé des jeunes qui connaissaient très bien la Salafiya. Quand nous avons cherché, nous avons su qu’ils connaissaient la Salafiya par le biais des audio et des livres de l’imam Al Albani. Qu’Allah lui octroie une large miséricorde ainsi qu’au reste des savants.

L’imam Al Albani, qu’Allah lui fasse miséricorde, était d’avis que de rejoindre les deux mains après s’être redressé de l’inclinaison est une innovation. Et Cheikh Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde, voyait que rejoindre les deux mains après l’inclinaison est une Sounnah. Pour autant Cheikh Al Albani aimait Cheikh Ibn Baz et faisait ses éloges. Et Cheikh Ibn Baz aimait Cheikh Al Albani et faisait ses louanges.

Qaund au deuxième exemple, vous savez que Cheikh Al Albani, qu’Allah lui fasse miséricorde, voyait que prier plus de onze unités de prières lors du Tarawih est une innovation.

Et malgré cela il disait :
« Je n’applique pas ce jugement à ceux qui voient, par effort d’interprétation, l’autorisation d’ajouter à ce nombre en prière de Tarawih. »

Et Cheikh Ibn Baz considérait qu’il était autorisé d’ajouter, tout en affirmant que le meilleur est de se contenter à onze, et c’est cet avis qui est exacte. Mais ce qui nous intéresse ici et que la poitrine de Cheikh Al Albani ne s’est pas refermée pour Ibn Baz et vice verssa pour Cheikh Ibn Baz, qu’Allah leur fasse miséricorde.

Alors que de nos jours, nous trouverons nos jeunes, qui sont durs les un envers les autres dans des points légers, qui ne sont pas liés à une Sounnah ou une innovation, mais comptent parmi les sujets mineurs. Tu peux trouver qu’untel déteste son frère car il n’est pas de son avis, et cela est dû à un manque d’enseignement du bon comportement. Et les Salafs donnaient plus d’importance au comportement qu’à la science. Il convient, Ô frères, de lire les biographies des savants, anciens et contemporains, pour que nous les suivions dans leurs comportements. Nous sommes, nous les Salafis, dans le grand besoin à ce que nos poitrines s’élargissent mutuellement. Oui nous nous conseillons réciproquement, et nous divergeons dans les questions qui portent à effort d’interprétation. Cependant on ne se déteste pas et on ne se tourne pas le dos, mais sommes plutôt des frères avec des poitrines élargies.

Cheikh Soulayman Al Rouhayli, qu’Allah le préserve.

Traduit par: www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.

Les recommandations de Cheikh Abu Mu’adh Al ‘Iraqi 

Toutes les louanges reviennent de droit à Allah, que les éloges d’Allah et la paix soient sur le messager d’Allah.
Ô mes bien-aimés, mes conseils pour vous sont :

1. la crainte pieuse d’Allah aussi bien en privé qu’en public.

2. Les efforts dans la recherche de la science et sa transmission.

3. La diffusion de la voie et de la croyance des Salafs.

4. La diffusion des mérites et des mœurs des Salafs.

5. La défense de l’islam.

6. L’attachement à l’appel au Tawhid.

7. Être constamment avec les savants salafis.

8. L’avertissement des gens des passions qui obstruent le sentier d’Allah.

9. Montrer le désaveu de l’appel salafi :
• Aux pensées des Khawaridj et parmi eux les partisans de Da’ish.
• Des pensées des soufis, des adorateurs des tombes avec toutes leurs appellations.
• Ainsi que les partisans du sectarisme, d’Al Irja (sortir les actes de la foi), du Tamiy’ (laxisme envers les innovateurs), des prédicateurs aux pensées Haddadis.

10. L’avertissement des troubles dans toutes ses catégories, et de s’écarter de ceux qui y appelle.

Et je vous remercie pour la bonne opinion que vous avez de votre frère.

Écrit par: Abu Mu’adh Hassan Al ‘Iraqi dans le groupe TawhidFirst
Traduit par : www.TawhidFirst.fr
Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.

La frappe qui visait la Mecque

Nous louons Allah d’avoir rendu vaine leur ruse sur la Mosquée Sacrée, et nous invoquons contre eux, et nous invoquons contre eux, ils méritent la punition. Ce ne sont pas les premiers à avoir fait cela, les Qaramitah qu’ont-ils fait avec la Maison ? Et avant eux, qu’à voulu faire le roi de Habasha ? Il voulait détruire la Ka’ba, mais Allah est aux aguets.

« N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l’Eléphant ? »

Il s’agit du roi de Habasha, qui est venu avec un éléphant massif pour détruire la Ka’ba, mais Allah a repoussé leur complot, puis Il a envoyé sur eux des oiseaux par volées.

Chaque oiseau possédait trois pierres, une dans son bec, et une dans chacune de ses pattes. Après que le peuple fit une tentative vaine de médiation, les oiseaux firent pleuvoir sur eux les pierres. La pierre fracassait la tête du mécréant pour sortir de son derrière jusqu’à qu’Allah les fasse périr sur leur emplacement même. Aucun d’entre eux ne fut sauvé.

« N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l’éléphante ? »

« N’a-t-Il pas rendu leur ruse complètement vaine ? »

« Et envoyé sur eux des oiseaux par volées. »

« Qui leur lançaient des pierres d’argile ? »

« Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée. »

Et cette année fut appelée l’année de l’éléphant, elle coïncide avec la naissance du messager d’Allah ﷺ. Il naquit durant l’année de l’éléphant. De même, qu’ont fait les Qaramitah ? Ils tuèrent les pèlerins à la Mosquée Sacrée, ils les tuèrent aussi à ‘Arafat. Ils prirent la pierre noire pour l’emmener dans une Ka’ba qu’ils construisirent et nommèrent Kay’beh. Ils y placèrent la pierre noire, elle resta ainsi plus de vingt ans jusqu’à ce qu’Allah ne la retourne à la Ka’ba. Cet acte provient des Shi’ah et des Rawafidh dans la terre sacré d’Allah. Ils sont les Shi’ah, les Houthiyins sont Shi’ah, Rawafidh.Ils sont sur la lignée de leurs pères, et Allah demeure aux aguets.

Cheikh Salah Al Fawzan, qu’Allah le préserve.

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.

Conseils pour celui qui n’accepte pas les jugements des savants 

Toutes les louanges reviennent de droit à Allah, le seigneur des mondes, que les éloges d’Allah et Son salut soient sur Son messager, le véridique, le digne de confiance. Je me recommande ainsi qu’à quiconque à qui parvient cette parole, la crainte pieuse d’Allah, sa crainte avec science en privé et en public, ainsi que l’effort dans la recherche de la science.

Mon conseil pour celui qui ne prend pas les jugements dans l’éloge et la critique, des deux savants, les pères, les érudits : Rabi’ Ibn Hadi Al Madkhaly et ‘Oubeyd Al Jabiry.

Je dis :
Les deux nobles, illustres, savants vertueux, qu’Allah les préserve, font partis des Imams contemporains dans la connaissance de l’état des hommes. Celui qu’ils ont critiqué ne guéri presque pas de sa blessure (ses erreurs), celui qu’ils ont jugé digne de confiance, il est accepté. Celui dont on a divergé sur son état, et ils sont peu nombreux dans cette situation, alors dans ce cas, on fait un effort pour connaître son état tout en prévalant la parole de celui qui a critiqué, sur celle de celui qui a fait l’éloge, cela pour la science supplémentaire qu’il possède.

Les deux grands savants ont atteint ce haut degré, après un long combat, une belle patience, dans la prédication, la diffusion du Tawhid et de la Sunnah, la connaissance des groupes et des hommes, et la réplique aux différents types de contradicteurs.
Telle est la grâce d’Allah qu’Il octroie à celui qu’Il veut, et Allah est plus savant de ceux qu’Il place comme Imam dans la religion.
Le statut d’Imam dans la religion, ne peut être atteint qu’avec la patience et la certitude. Comme Allah a dit (dans le sens rapproché de Sa parole) :

« Nous avons désigné parmi eux des dirigeants [Imams] qui guidaient [les gens] par Notre ordre aussi longtemps qu’ils enduraient et croyaient fermement en Nos versets. »

[Sourate 32 verset 24]

Ô étudiants en science :
Allah, Allah, ayez du respect envers les savants, ainsi que de la considération envers leurs jugements. Prenez garde, prenez garde au fanatisme de ceux qui sont inférieurs aux savants de ceux qui sont moindre qu’eux dans la science, le degré et l’âge.
Et patientez, ne vous précipitez pas:

 

« La patience et la réflexion avant d’agir provient d’Allah tandis que la précipitation provient de Shaytan. »

 

Et que les éloges d’Allah soient sur Mohammed, sur sa famille, et ses nobles compagnons.

 

Écrit par: Abu Mu’adh Hassan Al ‘Iraqi dans le groupe TawhidFirst

Traduit par: www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.

Parole sur les attentas de Médine

Serviteurs d’Allah, nous devons nous arrêtez sur un fait terrifiant, un événement de grande ampleur qui a eu lieu il y a de cela deux jours dans la ville du messager d’Allah ﷺ. Pendant que les croyants étaient dans la mosquée du prophète ﷺ dans cette grande beauté, dans cet ornement lumineux, en obéissance à Allah, attablés pour le repas. Ils entendirent alors un grand bruit terrifiant, au point où toute personne qui mangeait à la mosquée du prophète ﷺ fut horrifiée par l’événement et que l’inquiétude provoquée par ce fracas prit place dans son cœur, terrifié par ce grand événement.

De quoi s’agissait t-il Ô serviteurs d’Allah ?

C’est l’un de ceux qui a été éprouvé par la pensée des Khawaridj, dont on ne connaît pas une pensée qui s’affilie à l’islam, plus mauvaise, plus hideuse, osant même faire couler le sang du musulman qu’Allah à rendu interdit.

Leur cas est comme notre prophète ﷺ les a décrit :

« Des jeunes, faibles d’esprits qui tuent les musulmans et laissent les adorateurs des Idoles. »

N’y a-t-il pas dans le cœur de ces criminels, injustes et transgresseurs, le caractère sacré de la terre du messager d’Allah ﷺ, n’y a-t-il pas dans leur cœur le caractère sacré du temps, celui du ramadan noble et béni ?! N’y a t-il pas dans leur personne le caractère sacré du jeûne et la place qu’occupe le jeûneur et le bien de leurs obéissances, se tournant vers à Allah ?! Et le jeûneur a, au moment de la rupture de son jeûne une invocation exaucée. Ils réalisent cet acte criminel abominable durant ces instants, pendant ce temps et dans cet endroit proche de la mosquée du messager d’Allah ﷺ. Et il est rapporté authentiquement dans le Mousnad de l’imam Ahmad que notre prophète ﷺ a dit :

« Celui qui fait peur aux habitants de Médine, Allah l’effraiera, sur lui la malédiction d’Allah, des anges, et de tous les hommes. Allah n’acceptera de lui au jour de la Résurrection, ni œuvre obligatoire ni œuvre surérogatoire. »

Est quelle plus grande peur y a-t-il que ces actes criminels horribles et abominables qu’à fait ce criminel injuste ?

Et il est venu de l’authentique, que notre prophète ﷺ a dit :

« Quiconque veut faire du mal aux habitants de Médine, Allah le fait fondre comme le sel fond dans l’eau. »

J’entrevois dans ce hadith une immense bonne nouvelle, cet événement sera par la volonté d’Allah la marque de leur extermination et le signe de leur fin. Et par la volonté d’Allah il ne restera rien d’eux, car le prophète ﷺ a dit :

« Quiconque veut faire du mal aux habitants de Médine, Allah le fait fondre comme le sel fond dans l’eau. »

 
Donc si Allah تعالى le veut, cet événement marque la fin de ces criminels. On demande à Allah عز وجل de les exterminer, on demande à Allah جل وعلا de les exterminer. Et qu’Il protège les musulmans de leur mal, qu’Il nous préserve d’eux par ce qu’Il veut, Il est certes Celui qui exauce l’invocation, et qu’Il fasse que leurs stratagèmes se retournent en ruine contre eux. Par sa grâce, Sa toute puissance, et Sa munificence.

Et nous n’oublions pas nos frères de la garde armée, qu’Allah عز وجل a gratifié par le martyr dans son sentier c’est ainsi que nous les estimons, et Allah est leur Seul Juge. Ce sont des soldats qui œuvrent pour l’islam et les musulmans, qui veillent au soin des deux mosquées sacrées. Se tenant à côté de la mosquée du prophète ﷺ préservant la sûreté et veillant aux arrangements des pèlerins, des visiteurs, ceux venus faire la ‘Omra ainsi que leur organisation. Ils occupent un métier honorable, accomplissent un travail immense et émérite pendant les heures de rupture du jeûne et de rapprochement vers Allah عز وجل.

Nous demandons donc à Allah عز وجل qu’Il accepte leur mort en tant que martyrs auprès de Lui, et qu’Il élève leur rang et accroisse leurs récompenses et qu’Il nous substitue ainsi qu’à leur famille meilleur que ce qu’Il a pris, par Sa grâce, Sa bonté سبحانه وتعالى. Et qu’Il guérisse les malades et les blessés par Sa grâce et Sa bonté et qu’Il extermine les semeurs de désordre.

Cheikh ‘Abd Al Razzaq Al Badr, qu’Allah le préserve.

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.


عباد الله : ولابد من وقفة هنا مع حادثةٍ مفجعة وواقعةٍ عظيمة حصلت قبل يومين في مدينة رسول الله صلى الله عليه وسلم ؛ فبينما أهل الإيمان في مسجد النبي عليه الصلاة والسلام في ذلك الجمال العظيم والزينة المشرقة طاعةً لله وبينما هم على مائدة الإفطار فإذا بهم يسمعون دويًّا عظيمًا مفجعا ، حتى إن كل مفطِر كان في مسجد رسول الله صلوات الله وسلامه عليه أهاله ذلك الأمر وعظُم في قلبه هذا الخطب وأفزعه هذا الحادث الجلل ، فماذا كان عباد الله ؟! إنه واحد من أولئك الذين فُتنوا والعياذ بالله بفكر الخوارج الذي لا نعلم في الأفكار المنتمية للإسلام فكرًا أقبح منه ولا أشين منه ولا أجرأ منه على الدماء المسلمة المعصومة ، فإن شأنهم كما وصف نبينا عليه الصلاة والسلام «حُدَثَاءُ الأَسْنَانِ، سُفَهَاءُ الأَحْلاَمِ، يَقْتُلُونَ أَهْلَ الإِسْلاَمِ وَيَدَعُونَ أَهْلَ الأَوْثَانِ» .

ألم يقم في قلب هؤلاء المجرمين العتاة المعتدين ألم يقم في قلوبهم حرمة بلد رسول الله صلوات الله وسلامه عليه ؟! ألم يقم في قلوبهم حرمة الزمان زمن رمضان الشريف المبارك ؟! ألم يقم في نفوسهم حرمة الصيام ومكانة الصائمين وحسن طاعتهم وإقبالهم على الله جل في علاه ؟! وللصائم عند فطره دعوة مستجابة ؛ فيقومون بهذا العمل الإجرامي الشنيع في تلك اللحظات وفي ذلك الوقت وفي ذلك المكان إلى قرب مسجد رسول الله صلى الله عليه وسلم !! وقد صح في مسند الإمام أحمد عن نبينا صلى الله عليه وسلم أنه قال : ((مَنْ أَخَافَ أَهْلَ الْمَدِينَةِ أَخَافَهُ اللهُ ، وَعَلَيْهِ لَعْنَةُ اللهِ وَالْمَلَائِكَةِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِينَ، لَا يَقْبَلُ اللهُ مِنْهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ صَرْفًا وَلَا عَدْلًا)) ، وأي إخافة أعظم من تلك الجريمة البشعة الشنيعة التي قام بها ذلك المجرم الباغ .

وجاء في الصحيح عن نبينا صلى الله عليه وسلم أنه قال : ((مَنْ أَرَادَ أَهْلَ الْمَدِينَةِ بِسُوءٍ أَذَابَهُ اللهُ كَمَا يَذُوبُ الْمِلْحُ فِي الْمَاءِ)) وأتلمَّح في هذا الحديث بشارةً عظيمة ألا وهي أن هذه الحادثة بإذن الله جل وعلا هي قطعٌ لدابرهم ونهايةٌ لأمرهم وأنهم بإذن الله عز وجل لا يبقى لهم باقية ، لأن النبي صلى الله عليه وسلم قال: ((مَنْ أَرَادَ أَهْلَ الْمَدِينَةِ بِسُوءٍ أَذَابَهُ اللهُ كَمَا يَذُوبُ الْمِلْحُ فِي الْمَاءِ)) ؛ فإن شاء الله تعالى أن هذه الحادثة تكون نهايةً لهؤلاء المجرمين . نسأل الله عز وجل أن يقطع دابرهم ، نسأل الله جل وعلا أن يقطع دابرهم، وأن يعيذ المسلمين شرهم، وأن يكفينا إياهم بما يشاء إنه تبارك وتعالى سميع الدعاء ، وأن يجعل تدبيرهم تدميرًا عليهم بمنِّه وحوله وكرمه .

ولا ننسى إخواننا الجنود الذين أكرمهم الله عز وجل في تلك الساعات بالشهادة في سبيله – نحسبهم كذلك والله حسيبهم- فهم جنود في خدمة الإسلام وخدمة المسلمين ورعاية شؤون الحرمين والوقوف إلى جنب مسجد رسول الله حفظًا للأمن ومراعاة لترتيب الحجاج والزوار والمعتمرين وتنظيمهم ، فهم في مهنةٍ شريفة وعملٍ عظيم فاضل وفي ساعات إفطار وتقرب إلى الله عز وجل ؛ فنسأل الله عز وجل أن يتقبل موتاهم شهداء عنده ، وأن يُعلي قدرهم وأن يُعظم أجرهم وأن يخلُفنا وأهلهم بخير خلف بمنِّه وكرمه سبحانه وتعالى ، وأن يشفي المرضى والمصابين بمنِّه وكرمه ، وأن يقطع دابر المفسدين .