Vidéos récentes

Pour qu’Allah te pardonne dans Sha’ban

Conseils en cas de divergence

Le Tawhid la base des fondements

Pourquoi Allah ne nous a pas légiféré la fête des mères ?

Car Allah a donné à la mère ses droits de manière complète, Il a rendu obligatoire de les considérer respectueusement ainsi que de marquer de la bonté à leurs égards, et ceci tous les jours et à chaque instant. Au point où Allah l’a devancé sur le père à trois reprises pour l’importance de son droit. De plus pour ce qu’elle a donné a ses enfants elle n’a nul besoin de fête qui lui soit consacrée. Chaque jour elle est aimée, respectée et considérée. Tandis que les occidentaux sont dans le besoin de la fête des mères, car ils ne connaissent pas ses droits, ses obligations, l’ont délaissée et l’ont perdue. C’est ainsi qu’ils furent dans la nécessité de lui dédier une fête.Si seulement nous avions compris notre religion nous chercherons aucune autre alternative.Toutes les louanges reviennent de droit à Allah pour le bienfait de l’islam.

Source: Chaîne Telegram de Cheikh ‘Ali Ramli, qu’Allah le préserve.

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.


لماذا لم يشرع الله عيدا للأم ؟ لأن الله أعطى الأم حقوقها كاملة وأوجب احترامها وبرها في كل يوم وفي كل لحظة حتى قدمها على الأب ثلاث مرات لعظم حقها ولما قدمته لأبنائها فليست بحاجة إلى عيد ففي كل يوم هي محبوبة ومحترمة ومقدرة. وأما الغرب فبحاجة إلى عيد أم ؛ لأنهم لا يعرفون حقوقها وواجباتها وأهملوها وضيعوها لذلك احتاجوا أن يفعلوا لها عيدا . لو أننا نفهم ديننا لما ابتغينا عنه بديلا . الحمد لله على نعمة الإسلام

Apprenons-leur le Tawhid

« La communauté est dans le besoin de personnes qui lui permettront de prendre soin du Tawhid, après que certains qui se revendiquent de cet appel ne nous en est éloignés. En effet, notre communauté n’a d’honneur que par ce Tawhid, alors apprenons-leur le Tawhid, faisons-leur aimer le Tawhid. »
 
Source: Compte Twitter de Cheikh Soulayman Al Rouhayli, qu’Allah le préserve.

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.


الأمة بحاجة لمن يعيدلها عنايتها بالتوحيد بعد أن زهدها بعض المنتسبين للدعوة فيه فإن أمتنا لاعز لها إلا بالتوحيد فلنعلم الأمة التوحيد ولنحببهافيه

الشيخ سليمان الرحيلي حفظه الله

 

La voie des Salafs

  •  Cheikh ‘Ali Ferkous, qu’Allah le préserve :

« Le salut dans sa totalité réside dans le suivi des tout premiers parmi les Ansars et les Mouhajirin, qui comptent parmi les imams de la guidée, compatissant et bons conseillers. Par l’attachement à leur voie et à leur croyance. De suivre leurs traces, d’emprunter leur chemin, de s’éloigner de la voie des passions et de la perdition, de l’égarement et de l’aveuglement. »

Source : Al Ihya (n°11 p.3)
Traduit par : www.TawhidFirst.fr
Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.


: الشيخ علي فركوس

« فالنجاة كلُّ النجاة في اتِّباع السابقين الأوَّلين من الأنصار والمهاجرين، من أئمة الهدى المشفقين الناصحين، بالتزام منهجهم وعقيدتهم، واقتفاء آثارهم، وسلوكِ طريقهم، ومجانبة طرق الهوى والردى، وسبل الغواية والعمى. »

الإحياء العدد ١١ ص٣

Pourquoi Allah a-t-Il comparé ce bas monde à de l’eau ?

« Et propose-leur l’exemple de la vie ici-bas. Elle est semblable à une eau que Nous faisons descendre du ciel. » [S18v45]

Les doués de sagesse dirent:

  • Allah, exalté soit-il, a comparé cette vie d’ici bas à de l’eau car l’eau ne reste jamais dans un seul emplacement, c’est également le cas pour cette vie où ses états sont changeants.
  • Car l’eau disparaît et ne subsiste pas, de même pour ce bas monde,  qui disparaîtra et ne durera pas.
  • Car l’eau, personne ne peut y rentrer sans en ressortir mouillé. Ainsi que dans ce monde, nul n’est épargné de son épreuve et de son fléau.
  • Car si l’eau est à une juste mesure, elle est utile et aide les germes à pousser. Mais si elle dépasse cette mesure, elle devient néfaste et destructive. De même pour cette vie d’ici-bas, ce qui suffit d’elle est bénéfique, et son surplus est nuisible.

Source: Al Jami3 Li-Ahkam Al Quràn de l’Imam Al Qourtoubi [289/13]

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.

 

leau-et-la-dounia

L’acceptation des œuvres par le Tawhid et la prière

Le Tawhid et la prière constituent la base de l’islam et de l’acceptation des œuvres, Allah a dit [dans le sens rapproché de Sa parole] :

« Ce qui empêche leurs dons d’être agréés, c’est le fait qu’ils n’ont pas cru en Allah et Son messager. »

D’après Abi Houreira, le prophète ﷺ, a dit:

« La première chose sur laquelle le serviteur sera jugé le jour de la résurrection est la prière, si elle est bonne, alors il aura prospéré et réussi. Et si elle n’est pas bonne, alors il aura failli et perdu. »

[Rapporté par Thirmidhi, qu’il a rendu bon].

Le hadith précédent d’Abi Houreira, qu’Allah l’agréé, indique que la validité de la prière implique l’acceptation de toutes les œuvres, et parmi elles, le reste des piliers de l’islam.

Cheikh Hamad Al ‘Othman, qu’Allah le préserve

Source : Twitter @Hamad_Al_Othman

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.

Le matin et le soir, soit en état de repentir

Certains pieux prédécesseurs disaient :

« Ils sont au matin repentants et ils sont au soir repentants. »

Ils veulent montrer par cela qu’il ne convient pas au croyant d’atteindre le matin et le soir sans qu’il soit en état de repentir. Car il ne sait pas si la mort le surprendra le matin ou le soir. Par conséquent, celui qui se trouve le matin ou le soir sans repentir, est dans un grand danger car il se peut qu’il rencontre Allah sans repentir et sera par la suite ressuscité parmi les injustes.

Allah Exalté Soit-Il a dit [dans le sens rapproché de Sa parole]:

« Et quiconque ne se repent pas… Ceux-là sont les injustes.

 

Source : [ Lataif Al Ma’arif d’Ibn Rajab ( 1/344) ]

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.

L’image de Youssouf et du ramadan

Ibn Jawzi رحمه الله a dit :

Les douze mois de l’année sont semblable aux enfants de Ya’qoub عليه السلام. Et le mois du ramadan parmi les autres mois est comme Youssouf parmi ses frères. De la même manière que Youssouf est l’enfant le plus aimé auprès de Ya’qoub, le ramadan est le mois le plus aimé auprès du Savant des choses invisibles.

Les frères de Youssouf sont venus en comptant sur lui afin de combler les brèches et enlever les maux, après qu’ils aient été dans l’erreur et la faute. Il les a accueilli de la meilleure des manières et a amélioré leurs situations, il les a nourri quand ils avaient faim et leur a permis de retourner chez eux. Ainsi un seul a résolu le problème de onze. Tel est le mois du ramadan, nous espérons ressaisir nos manquements des autres mois et rectifier les mauvaises choses. Alors Allah nous accordera une bonne fin avec joie et bonheur.

Et une autre indication est que Ya’qoub a retrouvé la vue quand il a senti l’odeur de Youssouf. Il est devenu fort après avoir été faible, voyant après avoir été aveugle. C’est également le cas du pécheur quand il sent les odeurs du ramadan.

Source: Bustan Al Wa’izin Wa Riyadh As-Sami’in

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.

La foi en Allah : la porte de la sauvée

Le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit:

 

« Celui à qui Allah veut du bien, il l’instruit dans la religion ».

 

Cheikh ‘Abd Al Razzaq Al Badr, qu’Allah le préserve :

La plus grande des portes qui sauve le serviteur de la perdition est la foi en Allah, et en tout ce qu’Il lui a ordonné de croire. La foi est le Tawhid qui constitue Al Fiqh Al Akbar, c’est la plus grande des compréhensions dans la religion.
Le serviteur se doit donc de savoir, que son besoin en la foi en Allah, et en tout ce qu’Il a ordonné de croire, et plus important que son besoin vise à vis de la nourriture et de la boisson.

Source : Explication des trois fondements

Traduit par: www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.

Bonne annonce aux habitants du Shâm

Pendant une année et lors de l’arrivée des Tatars, le Cheikh [Ibnu Taymiyya] est parti mobiliser les armées du Sultan situées en Égypte. Il leur récita les versets du Coran en rapport avec le combat dans le sentier d’Allah et dit :

« Si vous laissez tomber le Shâm, le secours et la défense de ses habitants, alors Allah leur enverra en dehors de vous, ceux qui viendront à leur secours et vous remplacera. Puis il lut la parole d’Allah Le Très-Haut [dans Son sens rapproché]:

{Et si vous vous détournez, Il vous remplacera par un peuple autre que vous, et ils ne seront pas comme vous.} [Sourate 47-v38]

Ainsi que Sa parole [dans Son sens rapproché]:

{Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d’un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien.} [Sourate 9-v39]

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.

À celui qui n’a pu faire le pèlerinage cette année

• Ibn Rajab :

« Celui qui ne peut se tenir debout à ‘Arafat qu’il se tiennent à l’écart des interdits d’Allah en s’arrêtant aux limites qu’Il lui a fait connaître. »

« Et celui qui ne peut dormir à Muzdalifa qu’il dorme sur l’obéissance à Allah afin qu’il soit tout proche de son Seigneur. »

« Et celui qui n’a pu égorger a Mina qu’il égorge sa passion afin d’atteindre son souhait. »

« Et celui qui ne peut atteindre la Maison d’Allah parce qu’il est loin, qu’il se dirige vers le Seigneur de la Maison car Il est plus proche de lui que la veine jugulaire. »
Source : [ Lata’if Al Ma’arif p.233 ]

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.


 

لـمن لـم يتيسـر لـه الـحج هـذا الـعـام

قـال الإمـام ابن رجـب رحمـه الله تعالى

 مـن لـم يستطـع الـوقوف بعـرفـة،
فلـيقف عند حـدود الله الـذي عرفـه

 ومـن لـم يستطـع الـمبيت بمـزدلفـة،
فلْـيبت على طـاعة الله لـيُقَرّبه ويُزْلـِفَهُ

 ومـن لـم يقـدر على ذبح هـَدْيه بمنـى ،
فلـيذبح هـواه لـيبلغ به الُـمنى

ومـن لـم يستطـع الـوصول للـبيت لأنه بعيـد ،
فلـيَقصدْ رب الـبيت فإنه أقـرب إليـه مِـنْ حبـل الـوريد

[ لـطـائف الـمعـارف (صـ ٦٣٣) ]