Vidéos récentes

Pour qu’Allah te pardonne dans Sha’ban

Le jugement de tourner autour des tombes

La subsistance est comme le décret

La place du Tawhid dans la religion

Toutes les louanges reviennent de droit à Celui qui a dit [dans le sens rapproché de Sa parole] :

« Je n’ai créé les djinns et les hommes uniquement pour qu’ils M’adorent. »

Et que les éloges et la paix soient sur l’imam des unificateurs Mohammed Ibn ‘Abdillah sur lui les meilleurs éloges et le plus complet des saluts.

Ceci dit :

Allah a envoyé Ses messagers avec l’appel au Tawhid et la sincérité dans le culte Lui revenant sans aucun associé, Allah a dit [dans le sens rapproché de Sa parole] :

« Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun messager à qui Nous n’ayons révélé : nulle divinité ne mérite l’adoration en dehors de Moi, adorez-Moi donc. »

Les messagers ont porté la plus grande des attentions à l’appel au Tawhid. Notre prophète عليه الصلاة والسلام est resté à la Mecque dix années en appelant uniquement au Tawhid, à la correction de la croyance et il mettait en garde contre le Shirk. Il avertissait de cela avant qu’il ait ordonné la prière, l’aumône obligatoire (Zakat), le jeûne du mois de Ramadan, et le pèlerinage. Avant même qu’il ait interdit les choses prohibées comme l’usure, la fornication, l’alcool et le jeu de hasard. Il y a en cela des preuves que le Tawhid est la base, la plus grande et la plus importante des choses. C’est sur cette voie qu’ont cheminé l’ensemble des messagers عليهم الصلاة والسلام.

Nous allons écouter maintenant la parole de l’honorable Cheikh ‘Abd Allah Ibn Hamid montrant le consensus des messagers عليهم الصلاة والسلام sur l’appel au Tawhid.

 

  • Cheikh ‘Abd Allah Ibn Hamid

Il dit رحمه الله :

Les messagers du premier au dernier d’entre eux ont été envoyés à leur peuple, ils les ordonnaient l’adoration d’Allah seul sans aucun associé.

Allah a dit [dans le sens rapproché de Sa parole] :

« Certes Nous avons envoyé Nuh vers son peuple. Il dit: « Ô mon peuple, adorez Allah car vous n’avez pas d’autre divinité en dehors de Lui.»

« Et aux ‘Aad, leur frère Hud : « Ô mon peuple, dit-il, Adorez Allah car vous n’avez pas d’autre divinité en dehors de Lui. »

« Et aux Thamud, leur frère Salih : « Ô mon peuple, dit-il, Adorez Allah car vous n’avez pas d’autre divinité en dehors de Lui. »

« Et aux Madyan, leur frère Chou’ayb : « Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah car vous n’avez pas d’autre divinité en dehors de Lui. »

Et concernant notre prophète عليه الصلاة والسلام Allah a dit :

« Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun messager à qui Nous n’ayons révélé : nulle divinité ne mérite l’adoration en dehors de Moi, adorez-Moi donc. »

Ceci est l’appel des messagers.

Et le sens de « qu’ils M’adorent » est « qu’ils M’unifient » comme l’a dit Ibn ‘Abbas رضي الله عنه, et le sens de « qu’ils M’unifient » est d’unifier Allah dans l’adoration. Donc le vœu, le sacrifice, l’invocation, la demande de protection, la totale confiance, la peur, l’humilité, la crainte fondée sur la science, le repentir suivi d’obéissances, et encore d’autres formes d’adorations, toutes doivent être vouées à Allah uniquement. Quand le serviteur en voue une seule d’entre elles à autre qu’Allah, il est alors associateur et mécréant.

Comme celui qui demande aux morts le secours, qu’il dise par exemple : « Le secours, le secours, Ô untel ! Aides-moi, aides-moi et retires-moi la difficulté dans laquelle je suis ! » Or cela seul Allah en est capable. Ainsi, il n’est pas autorisé que tu demandes au mort qu’il t’aide, qu’il dissipe ta détresse, qu’il t’apporte un bien ou t’éloigne d’un mal. Donc il n’est pas permis de vouer quoique ce soit du droit d’Allah à autre que Lui.

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un messager, [pour leur dire] : Adorez Allah et écartez-vous de tout ce qui est adorez en dehors de Lui [Tâghout]. »

De là, l’honorable Cheikh ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz رحمه الله va nous parler de l’appel des envoyés à l’attestation de l’unicité.

 

  • Cheikh ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz

La première chose à laquelle les messagers ont appelé est l’unicité d’Allah, l’unicité d’Allah, que les serviteurs disent Lâ ilâha illa Allah.

La première chose à laquelle le prophète صلى الله عليه وسلم a appelé son peuple et qu’ils disent Lâ ilâha illa Allah, qu’ils croient en lui et le rendent véridiques. Ces deux attestations sont la base de la religion, que tu attestes sincèrement avec ton cœur. Son sens est nulle divinité ne mérite l’adoration excepté Allah et que tu attestes que Muhammad صلى الله عليه وسلم est Son messager, Muhammad Ibn ‘AbdiLlah Ibn ‘Abd Mutalib est véritablement le messager. Tu attestes avec science, certitude, avec véracité qu’il est le messager d’Allah. Ces deux attestations sont la base de la religion.

Nul Islam, nulle foi, nulle crainte pieuse sans ces deux attestations. Elles doivent être bâties sur la science, la certitude et la véracité. Le prophète صلى الله عليه وسلم a vécu 10 ans auprès de son peuple à la Mecque, les appellent à cette parole, au Tawhid d’Allah et à la foi au messager avant même l’ordre de la prière et aux autres obligations. Il disait à son peuple : « Ô mon peuple dites Lâ ilâha illa Allah, vous réussirez. » Dans cette contrée, il appelait les Qouraïch et les autres tribus à Lâ ilâha illa Allah. Un faible nombre ont crus et la majorité se sont enorgueillis. Après Allah a rendu obligatoire les cinq prières à la Mecque, avant l’hégire. Il a prié à la Mecque durant trois ans, ensuite il émigra à Médine. Par cela, celui qui est responsable et raisonné sait que cette religion a besoin d’apprentissage et de compréhension. Et que l’appel à Allah n’est pas profitable sans science, certitude et véracité. L’appel à l’islam, à la foi, au Tawhid, au suivi du prophète n’est pas profitable sans véracité, science et pratique. Donc tu te dois d’apprendre, de comprendre la religion et de la pratiquer.

Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

« Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré qu’Allah et que Muhammad est le messager d’Allah, qu’ils accomplissent la prière, qu’ils s’acquittent l’aumône légale. S’ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi leur sang, leurs biens sauf ce que l’Islam permet d’en prélever légalement. Et leurs comptes reviennent à Allah. »

Il a également dit :

« Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré excepté S’ils disent cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi leur sang et leurs biens sauf pour son droit. »

Et son droit est d’accomplir les obligations et de délaisser les interdits, voici le droit de Lâ ilaha illa Allah. La prière, l’aumône légale, le jeûne, le pèlerinage, faire tout ce qu’Allah a ordonné et délaisser ce qu’Il a interdit rentre dans le droit de Lâ ilaha illa Allah.

 

  • Cheikh Salah Al Fawzan

Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

« La meilleure des invocations est celle que l’on fait le jour de ‘Arafat et la meilleure des paroles que j’ai prononcée, ainsi que les prophètes qui m’ont précédés est:

« Nulle divinité ne mérite l’adoration excepté Allah seul sans associé, à Lui la royauté et les louanges et Il est capable de toutes choses. »

Cela est la meilleure chose que l’on puisse dire le jour de ‘Arafat. C’est le Tawhid, proclamer l’unicité et nier toutes formes d’associations « Nulle divinité ne mérite l’adoration excepté Allah seul sans associé, à Lui la royauté et les louanges et il est capable de toutes choses. »

Le musulman la répète au mont ‘Arafat, il l’a prononce durant son invocation, proclamant le Tawhid. Tous les pèlerins, malgré la diversité de leurs langues et dialectes, de leurs couleurs, tous L’invoquent par cela le jour de ‘Arafat.

« Nulle divinité ne mérite l’adoration excepté Allah seul sans associé, à Lui la royauté et les louanges et il est capable de toutes choses. »

La parole de l’unicité. Ils la répètent durant ‘Arafat par suivi de notre prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم et de ses frères qui l’ont précédés parmi les prophètes.

« La meilleure des paroles que j’ai prononcée ainsi que les prophètes qui m’ont précédés. »

 

  • Cheikh Mohammed Ibn Salah Al ‘Otheimine

Donc mes frères, le sujet du Tawhid est important, extrêmement important et si la personne construit son adoration sur autre que le Tawhid, Allah ne l’accepte pas :
La place du Tawhid dans la religion
Allah a dit [dans le sens rapproché de Sa parole] :

« Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe aucun autre à son Seigneur dans son adoration. »

Et le prophète صلى الله عليه وسلم a dit, de ce qu’il rapporte de son Seigneur :

« Je suis le Seul à même de Me dispenser d’associé. Quiconque effectue une action en M’associant à un tiers, Je l’abandonnerai lui ainsi que son associé. »

Alors Allah, Allah, Ô mes frères [attachons-nous à] la concrétisation du Tawhid. Par sa concrétisation les œuvres et les états deviennent bons, le mal se dissipe, et par opposition, sans le Tawhid les œuvres et les états deviennent mauvais.

 

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.