Vidéos récentes

Pour qu’Allah te pardonne dans Sha’ban

Le jugement de tourner autour des tombes

La subsistance est comme le décret

La subsistance est comme le décret 

La crainte pieuse d’Allah est la base de la subsistance. C’est pour cela qu’il est rapporté dans le hadith que le Prophète ﷺ a dit :

« Celui dont la principale préoccupation est ce monde, Allah mettra ses affaires en désordre, et sa pauvreté lui sera mise entre ses deux yeux. En outre, Il ne lui accordera de ce monde que ce qu’Allah lui a écrit. En revanche, celui dont l’intention est dirigée vers l’au-delà, Allah mettra de l’ordre dans ses affaires et placera sa richesse dans son cœur. Cette vie d’ici-bas viendra alors à lui contrainte et forcée. »

Celui qui ne craint pas Allah, celui qui préfère cette vie à l’au-delà, en fait sa principale préoccupation et que le halal est ce qu’il y a dans sa poche,

« Allah mettra ses affaires en désordre»

son cœur sera dispersé, il ne sera pas heureux. Il ne sera jamais heureux, Allah mettre ses affaires en désordre, et si Allah disperse son cœur, qui serait capable de le remettre en ordre. C’est pour cela, ô les frères, qu’on trouve les riches des riches parmi les mécréants qui se suicident. Beaucoup d’entre eux se suicident, car Allah a dispersé leurs cœurs.

« Et sa pauvreté lui sera mise entre ses deux yeux. »

Et s’il regarde, qu’est-ce qu’il verra ? Il verra la pauvreté, même s’il est rempli de richesse, il verra la pauvreté, à chaque fois qu’il regardera (devant lui), il verra la pauvreté. Et il ne prend pas plaisir à la richesse, car il se voit pauvre. Il cherche ardemment les biens, et se fatigue à rassembler les richesses, mais il n’en tire même pas profit.

« En outre, Il ne lui accordera de ce monde que ce qu’Allah lui a écrit. »

Quoi qu’il fasse. La subsistance est comme le décret (de la mort). Cela ne se réduit pas et n’augmente en rien. Allah a écrit notre subsistance comme il a écrit notre décret. Nous étions une fois dans une assise de Cheikh ‘Atiyyah رحمه الله , sur la chaise où j’enseigne actuellement (à la mosquée du prophète ﷺ). Il nous a mentionné  ce sujet. Et le Cheikh a dit رحمه الله :

« Une personne digne de foi m’a rapporté, qu’un homme est tombé dans un puits, et un groupe de personnes sont venus, et l’ont trouvé (dans ce puits), ils l’ont donc sorti. Il n’avait absolument rien eu. Ils lui ont donné un verre de lait, qu’il a bu. Pureté à Allah, après qu’il ai bu, une personne lui dit : « Comment es-tu tombé dans ce puits ? »

Il répondit alors :

« J’étais sur ce puits, je me tenais […] »

Il est tombé par la suite (en leur montrant comment il était arrivé là). Il mourut. Il lui restait donc de sa subsistance, ce verre de lait, il est sorti (de ce puits) pour cela. Et ces derniers cours instant faisaient partie de son terme, il est donc sorti pour ce but et lorsque cela s’est réalisé, il mourut. Ainsi la subsistance est comme le décret (de la mort).

« En revanche, celui dont l’intention est dirigée vers l’au-delà »

, celui-ci est celui qui craint Allah. L’au-delà passe avant toute chose.

« Allah mettra de l’ordre dans ses affaires »

, son cœur sera donc apaisé, Allah lui a rassemblé le cœur, son cœur est donc apaisé, il est pas dispersé.

« Et placera sa richesse dans son cœur. »

Il est reconnaissant, à chaque fois qu’il est pourvu de quelque chose, il dit « Al Hamdoulillah » . Il a remercié Allah pour le bienfait, il s’est acquitté du devoir lié à son argent, il a fait des aumônes, et sa richesse augmente. Il est reconnaissant, Allah a placé la richesse dans son cœur.

« Ce monde vient alors à lui contrainte et forcée».

Il ne sera pas privé de cette vie à cause de la crainte pieuse d’Allah.

Cheikh Soulayman Al Rouhayli, qu’Allah le préserve.

Traduit par : www.TawhidFirst.fr
Autorisation de diffusion sans modifications et uniquement en citant la source.