Vidéos récentes

Pour qu’Allah te pardonne dans Sha’ban

Le jugement de tourner autour des tombes

La subsistance est comme le décret

Six choses pour être sauvé de l’épreuve du Dajjâl

Télécharger



L’épreuve du Dajjâl est la plus grande, la plus intense de toute.  Ainsi le musulman doit rester sur ses gardes. Selon ‘Imran Ibn Housayn, le prophète ﷺ a dit :

« Depuis la création d’Adam jusqu’au jour de la résurrection, il n’y aura pas d’évènement plus important que la venue du Dajjâl. »
[Rapporté par Muslim]

Al Hakim l’a également rapporté en disant : 

« un trouble plus important que celui du Dajjâl. »

Voici six points éminents qu’il est bon de connaître pour être épargné de cette affliction :

  • 1) Multiplier la demande de protection contre ce trouble.

Le prophète ﷺ le faisait et ordonnait d’agir ainsi. Le meilleur moment pour chercher le refuge auprès d’Allah contre ce mal est après le Tachahoud, avant le salut final de la prière, qu’elle soit obligatoire ou surérogatoire.

D’après Abi Hourayra, le messager d’Allah ﷺ a dit :

« Lorsque l’un d’entre vous a terminé le dernier Tachahoud, qu’il cherche refuge auprès d’Allah contre quatre choses : le supplice de l’enfer, le supplice de la tombe, la tentation de la vie et de la mort ainsi que le mal du faux messie [Massih ad-Dajjâl]. » [Rapporté par Muslim]

Certains savants sont d’avis que cette demande de refuge est obligatoire dans toutes les prières, après le Tachahoud et avant le salut final.

  • 2) Veillez à s’écarter des troubles et de ses causes.

C’est pourquoi il nous est venu dans le Musnad d’Ahmad et selon d’autres encore, que notre prophète ﷺ a dit :

« Quiconque entend parler du Dajjâl, qu’il s’éloigne de lui. » [Rapporté par Ahmad]

Mais pour en être éloigné il faut habituer sa personne à s’écarter des troubles et des trompeurs. En effet, avant la venue du grand imposteur (Dajjâl), sortiront de nombreux imposteurs comme le prophète ﷺ a dit :

« Sortira de ma communauté, des imposteurs et des menteurs. » [Rapporté par Muslim]

  • 3) Revivifier et renforcer la foi, car elle est protection et salut.

Médites ce qui a été cité dans l’authentique de Muslim, lorsque le prophète ﷺ a évoqué l’arrivée du Dajjâl à Médine, et qu’il trouvera des rangés d’anges qui la protège et qui l’empêcheront d’y pénétrer :

« [Le Dajjâl] s’arrêta à Sabakha (un endroit proche de Médine), puis Médine sera secouer de trois secousses et en sortira tout mécréant et hypocrite. » [Rapporté par Muslim]

Et quand le prophète ﷺ a évoqué les attributs du Dajjâl :

« Il est écrit Kâfir [mécréant] entre ses yeux, tout croyant pourra le déchiffrer, qu’il sache lire ou non. » [Rapporté par Al Bukhari et Muslim]

Tandis que le mécréant, même s’il compte parmi les personnes les plus voyantes, les plus instruites, il ne pourra pas lire ce mot par l’aveuglement de son cœur. Contrairement au croyant dont Allah a illuminé sa clairvoyance par la foi, il lira entre les yeux du Dajjâl, ce qui sera cause de sa protection.

  • 4) Veillez aux actes pieux, à l’accomplissement des obéissances avant l’arrivée des troubles.

Le prophète ﷺ a dit :

« Hâtez-vous d’accomplir de bonnes actions avant l’apparition de six signes : le Dajjâl, la bête, la fumée, le soleil se levant à l’ouest, une grande agitation générale et la mort de l’un d’entre vous. » [Rapporté par Muslim]

Les bonnes actions en temps de commodité constitueront une protection par la permission d’Allah en temps de difficulté. En effet, selon Oum Salama, le prophète ﷺ s’étant réveillé une nuit, effrayé il s’écria :

« Pureté à Allah. Que de troubles Il fera descendre la nuit et que de trésors Il fera descendre ! Qui réveillera celles qui occupent des chambres ! » [Rapporté par Al Bukhari]

C’est-à-dire les femmes qui se lèvent la nuit pour prier. S’adonner aux actes pieux et aux adorations représente donc une sauvegarde contre les tourments.

  • 5) Connaître les traits du Dajjâl et sa situation à la lumière de la Sunnah.

« Il est borgne et votre Seigneur n’est pas borgne. »
« (…) et entre ses yeux, il est écrit Kâfir [mécréant]. »
« Sachez que vous ne verrez pas votre Seigneur avant votre mort. »
« Allah n’a pas envoyé de prophète sans qu’il n’ait mis en garde sa communauté contre le Dajjâl. » [Rapportés par Muslim]

A la fin des temps, le Dajjâl apparaîtra avec des miracles qui tromperont beaucoup de gens excepté ceux qu’Allah a épargné. Il se présentera à une contrée et invitera ses habitants à croire en lui. S’ils répondront favorablement à son appel, il ordonnera alors au ciel de pleuvoir et à la terre de faire pousser ses plantes. Pour ceux qui refuseront, il les quittera et seront victimes de la sécheresse. C’est une épreuve et un test d’Allah, pour que se distingue le bon du mauvais, le véridique du menteur, et le croyant de l’hypocrite.

  • 6) Apprendre les dix premiers versets de sourate Al Kahf.

Le prophète ﷺ a dit :

« Celui qui mémorise les dix premiers versets de sourate Al Kahf sera préservé du Dajjal. » [Rapporté par Muslim]

Dans un long hadith décrivant l’épreuve du Dajjâl, Nawas Ibn Sam’an rapporte du prophète ﷺ :

« Celui qui le rencontre parmi vous qui lui lise les premiers versets de Sourate Al Kahf. » [Rapporté par Muslim]

Si tu médites le début de cette sourate en cherchant à comprendre ses sens, tu trouveras qu’elle contient les significations de la foi, la connaissance et la croyance en Allah. Ils seront alors une aide dans ta préservation des troubles, du Dajjâl ou de tous autres. Par conséquent la mémorisation se doit d’être accompagnée par la méditation et la compréhension des versets.

Source : Résumé du sermon de l’honorable Cheikh ‘Abd Al Razzaq Al Badr.

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.