Vidéos récentes

Le Tawhid, la base de l’islam

Conseils pour Dhoul-Hijja

Les cercles de science

L’appel des messagers au Tawhid

Allah a envoyé dans chaque communauté un messager qui parlait leur langue, pour les appeler au Tawhid et les mettre en garde contre le Shirk, montrant le bien qu’il connaissait et avertissant du mal dont il avait science. Allah a dit :

﴿وَمَآ أَرۡسَلۡنَا مِن رَّسُولٍ إِلَّا بِلِسَانِ قَوۡمِهِۦ لِيُبَيِّنَ لَهُمۡۖ فَيُضِلُّ ٱللَّهُ مَن يَشَآءُ وَيَهۡدِي مَن يَشَآءُۚ وَهُوَ ٱلۡعَزِيزُ ٱلۡحَكِيمُ﴾

« Et Nous n’avons envoyé de messager qu’avec la langue de son peuple, afin de les éclairer. Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Et, c’est Lui le Tout Puissant, le Sage. » [Sourate 14, v.4]

﴿وَلَقَدۡ بَعَثۡنَا فِي كُلِّ أُمَّةٖ رَّسُولًا أَنِ ٱعۡبُدُواْ ٱللَّهَ وَٱجۡتَنِبُواْ ٱلطَّٰغُوتَۖ فَمِنۡهُم مَّنۡ هَدَى ٱللَّهُ وَمِنۡهُم مَّنۡ حَقَّتۡ عَلَيۡهِ ٱلضَّلَٰلَةُۚ فَسِيرُواْ فِي ٱلۡأَرۡضِ فَٱنظُرُواْ كَيۡفَ كَانَ عَٰقِبَةُ ٱلۡمُكَذِّبِينَ﴾

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : ‘Adorez Allah et écartez-vous du Taghout’. Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés à l’égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs. » [Sourate 16, v.36]

﴿يُنَزِّلُ ٱلۡمَلَٰٓئِكَةَ بِٱلرُّوحِ مِنۡ أَمۡرِهِۦ عَلَىٰ مَن يَشَآءُ مِنۡ عِبَادِهِۦٓ أَنۡ أَنذِرُوٓاْ أَنَّهُۥ لَآ إِلَٰهَ إِلَّآ أَنَا۠ فَٱتَّقُونِ﴾

« Il fait descendre, par Son ordre, les anges, avec la révélation sur qui Il veut parmi Ses serviteurs : ‘Avertissez qu’il n’y a pas de divinité qui mérite l’adoration en dehors de Moi. Craignez-Moi donc’. » [Sourate 16, v.2]

﴿وَمَآ أَرۡسَلۡنَا مِن قَبۡلِكَ مِن رَّسُولٍ إِلَّا نُوحِيٓ إِلَيۡهِ أَنَّهُۥ لَآ إِلَٰهَ إِلَّآ أَنَا۠ فَٱعۡبُدُونِ﴾

« Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : ‘Nulle divinité ne mérite l’adoration en dehors de Moi. Adorez-Moi donc’. » [Sourate 2, v.25]

Dans le Sahih de Mouslim (1844), d’après la parole de ‘Abd Allah Ibn Amr Ibn Al ‘As, qu’Allah l’agrée, le messager d’Allah ﷺ a dit : « Il était du devoir de tout prophète avant moi de guider sa communauté au bien qu’il connaissait, et de l’avertir du mal dont il avait connaissance ». Le prophète ﷺ a également dit : « Je vous ai certes laissé sur une voie qui est claire, sa nuit est comme son jour, ne s’en écarte que celui qui est en perdition ». Ce hadith est authentique, il fut rapporté d’après Abou ‘Assim dans Al Sounnah (48), selon ‘Irbad Ibn Sariya, il le rapporta aussi selon Abou Darda (47).

Il y a dans ces versets une indication générale que chaque messager a appelé son peuple au Tawhid et a mis en garde contre le Shirk. Des versets généraux ont montré la mécréance de leur peuple et leur persistance dans la religion de leurs pères.

﴿أَلَمۡ يَأۡتِكُمۡ نَبَؤُاْ ٱلَّذِينَ مِن قَبۡلِكُمۡ قَوۡمِ نُوحٖ وَعَادٖ وَثَمُودَ وَٱلَّذِينَ مِنۢ بَعۡدِهِمۡ لَا يَعۡلَمُهُمۡ إِلَّا ٱللَّهُۚ جَآءَتۡهُمۡ رُسُلُهُم بِٱلۡبَيِّنَٰتِ فَرَدُّوٓاْ أَيۡدِيَهُمۡ فِيٓ أَفۡوَٰهِهِمۡ وَقَالُوٓاْ إِنَّا كَفَرۡنَا بِمَآ أُرۡسِلۡتُم بِهِۦ وَإِنَّا لَفِي شَكّٖ مِّمَّا تَدۡعُونَنَآ إِلَيۡهِ مُرِيبٖ٩ ۞قَالَتۡ رُسُلُهُمۡ أَفِي ٱللَّهِ شَكّٞ فَاطِرِ ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلۡأَرۡضِۖ يَدۡعُوكُمۡ لِيَغۡفِرَ لَكُم مِّن ذُنُوبِكُمۡ وَيُؤَخِّرَكُمۡ إِلَىٰٓ أَجَلٖ مُّسَمّٗىۚ قَالُوٓاْ إِنۡ أَنتُمۡ إِلَّا بَشَرٞ مِّثۡلُنَا تُرِيدُونَ أَن تَصُدُّونَا عَمَّا كَانَ يَعۡبُدُ ءَابَآؤُنَا فَأۡتُونَا بِسُلۡطَٰنٖ مُّبِينٖ١٠﴾

« Ne vous est-il pas parvenu le récit de ceux d’avant vous, du peuple de Nouh, des ‘Ad, des Thamud et de ceux qui vécurent après eux, et que seul Allah connaît ? Leur messager vinrent à eux avec des preuves, mais ils dirent, ramenant leurs mains à leur bouche : ‘Nous ne croyons pas [au message] avec lequel vous avez été envoyés et nous sommes, au sujet de ce à quoi vous nous appelez, dans un doute vraiment troublant’. Leur messager dirent : ‘Y a-t-il un doute au sujet d’Allah, Créateur des cieux et de la terre, qui vous appelle pour vous pardonner une partie de vos péchés et vous donner un délai jusqu’à un terme fixé ? ’. [Les mécréants] répondirent : ‘Vous n’êtes que des hommes comme nous. Vous voulez nous empêcher d’adorer ceux qu’adoraient nos ancêtres. Apportez-nous donc une preuve évidente’. » [Sourate 14, v.9-10]

﴿وَمَآ أَرۡسَلۡنَا فِي قَرۡيَةٖ مِّن نَّذِيرٍ إِلَّا قَالَ مُتۡرَفُوهَآ إِنَّا بِمَآ أُرۡسِلۡتُم بِهِۦ كَٰفِرُونَ﴾

« Et Nous n’avons envoyé aucun avertisseur dans une cité sans que ses gens aisés n’aient dit : ‘Nous ne croyons pas au message avec lequel vous êtes envoyés’. » [Sourate 34, v.34]

﴿وَكَذَٰلِكَ مَآ أَرۡسَلۡنَا مِن قَبۡلِكَ فِي قَرۡيَةٖ مِّن نَّذِيرٍ إِلَّا قَالَ مُتۡرَفُوهَآ إِنَّا وَجَدۡنَآ ءَابَآءَنَا عَلَىٰٓ أُمَّةٖ وَإِنَّا عَلَىٰٓ ءَاثَٰرِهِم مُّقۡتَدُونَ﴾

« Et c’est ainsi que Nous n’avons pas envoyé avant toi d’avertisseur en une cité, sans que ses gens aisés n’aient dit : ‘Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion et nous suivons leurs traces’. » [Sourate 43, v.23]

﴿كَذَٰلِكَ مَآ أَتَى ٱلَّذِينَ مِن قَبۡلِهِم مِّن رَّسُولٍ إِلَّا قَالُواْ سَاحِرٌ أَوۡ مَجۡنُونٌ﴾

« Ainsi, aucun Messager n’est venu à leurs prédécesseurs sans qu’ils n’aient dit : ‘C’est un magicien ou un possédé ! ’. » [Sourate 5, v.52]

Cette généralité dans l’appel des messagers au Tawhid et le rejet de leur peuple est détaillée dans les histoires des prophètes présentes dans le noble Coran. Allah a dit concernant Nouh, dans sourate Al A’raf :

﴿لَقَدۡ أَرۡسَلۡنَا نُوحًا إِلَىٰ قَوۡمِهِۦ فَقَالَ يَٰقَوۡمِ ٱعۡبُدُواْ ٱللَّهَ مَا لَكُم مِّنۡ إِلَٰهٍ غَيۡرُهُۥٓ إِنِّيٓ أَخَافُ عَلَيۡكُمۡ عَذَابَ يَوۡمٍ عَظِيمٖ﴾

« Nous avons envoyé Nouh vers son peuple. Il dit : ‘Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n’avez pas de véritable divinité en dehors de Lui. Je crains pour vous le châtiment d’un jour terrible’. » [Sourate 7, v.59]

Il a dit dans sourate Houd :

﴿وَلَقَدۡ أَرۡسَلۡنَا نُوحًا إِلَىٰ قَوۡمِهِۦٓ إِنِّي لَكُمۡ نَذِيرٞ مُّبِينٌ٢٥ أَن لَّا تَعۡبُدُوٓاْ إِلَّا ٱللَّهَۖ إِنِّيٓ أَخَافُ عَلَيۡكُمۡ عَذَابَ يَوۡمٍ أَلِيمٖ٢٦﴾

« Nous avons déjà envoyé Nouh à son peuple : ‘Je suis pour vous un avertisseur explicite, afin que vous n’adoriez qu’Allah. Je crains pour vous le châtiment d’un jour douloureux’. » [Sourate 11, v.25-26]

Dans sourate Al Mouminoun, Il a dit :

﴿وَلَقَدۡ أَرۡسَلۡنَا نُوحًا إِلَىٰ قَوۡمِهِۦ فَقَالَ يَٰقَوۡمِ ٱعۡبُدُواْ ٱللَّهَ مَا لَكُم مِّنۡ إِلَٰهٍ غَيۡرُهُۥٓۚ أَفَلَا تَتَّقُونَ﴾

« Nous envoyâmes Nouh vers son peuple. Il dit : ‘Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n’avez pas de véritable divinité en dehors de Lui. Ne [Le] craignez-vous pas ? ’. » [Sourate 23, v.23]

Il a dit dans sourate Al Shou’ara :

﴿كَذَّبَتۡ قَوۡمُ نُوحٍ ٱلۡمُرۡسَلِينَ١٠٥ إِذۡ قَالَ لَهُمۡ أَخُوهُمۡ نُوحٌ أَلَا تَتَّقُونَ١٠٦ إِنِّي لَكُمۡ رَسُولٌ أَمِينٞ ١٠٧ فَٱتَّقُواْ ٱللَّهَ وَأَطِيعُونِ١٠٨ وَمَآ أَسۡ‍َٔلُكُمۡ عَلَيۡهِ مِنۡ أَجۡرٍۖ إِنۡ أَجۡرِيَ إِلَّا عَلَىٰ رَبِّ ٱلۡعَٰلَمِينَ ١٠٩ فَٱتَّقُواْ ٱللَّهَ وَأَطِيعُونِ ١١٠﴾

« Le peuple de Nouh traita de menteurs les messagers, lorsque Nouh, leur frère leur dit : ‘Ne craindrez-vous pas [Allah] ? Je suis pour vous un messager digne de foi. Craignez Allah donc et obéissez-moi. Je ne vous demande pas de salaire pour cela, mon salaire n’incombe qu’au Seigneur des univers. Craignez Allah donc, et obéissez-moi’. » [Sourate 26, v.105-110]

Il a dit dans sourate Nouh :

﴿إِنَّآ أَرۡسَلۡنَا نُوحًا إِلَىٰ قَوۡمِهِۦٓ أَنۡ أَنذِرۡ قَوۡمَكَ مِن قَبۡلِ أَن يَأۡتِيَهُمۡ عَذَابٌ أَلِيمٞ١ قَالَ يَٰقَوۡمِ إِنِّي لَكُمۡ نَذِيرٞ مُّبِينٌ٢ أَنِ ٱعۡبُدُواْ ٱللَّهَ وَٱتَّقُوهُ وَأَطِيعُونِ٣﴾

« Nous avons envoyé Nouh vers son peuple : ‘Avertis ton peuple, avant que leur vienne un châtiment douloureux’. Il [leur] dit : ‘Ô mon peuple, je suis vraiment pour vous, un avertisseur clair. Adorez Allah, craignez-Le et obéissez-moi’. » [Sourate 71, v.1-3]

Il a dit en ce qui concerne le rejet de son peuple dans sourate Al Mouminoun :

﴿فَقَالَ ٱلۡمَلَؤُاْ ٱلَّذِينَ كَفَرُواْ مِن قَوۡمِهِۦ مَا هَٰذَآ إِلَّا بَشَرٞ مِّثۡلُكُمۡ يُرِيدُ أَن يَتَفَضَّلَ عَلَيۡكُمۡ وَلَوۡ شَآءَ ٱللَّهُ لَأَنزَلَ مَلَٰٓئِكَةٗ مَّا سَمِعۡنَا بِهَٰذَا فِيٓ ءَابَآئِنَا ٱلۡأَوَّلِينَ﴾

« Alors les notables de son peuple qui avaient mécru dirent : ‘Celui-ci n’est qu’un être humain comme vous voulant se distinguer à votre détriment. Si Allah avait voulu, ce sont des Anges qu’Il aurait fait descendre. Jamais nous n’avons entendu cela chez nos ancêtres les plus reculés’. » [Sourate 23, v.24]

Il a dit dans sourate Nouh :

﴿وَقَالُواْ لَا تَذَرُنَّ ءَالِهَتَكُمۡ وَلَا تَذَرُنَّ وَدّٗا وَلَا سُوَاعٗا وَلَا يَغُوثَ وَيَعُوقَ وَنَسۡرٗا﴾

« Et ils ont dit : ‘N’abandonnez jamais vos divinités et n’abandonnez jamais Wadd, Souwa’, Yaghouth, Ya’ouq et Nasra’. » [Sourate 71, v.23]

Al San’ani et Al Shawkani ont cité dans l’introduction de leur livre Tathir Al ‘Itiqad et Charh Al Soudour, des versets détaillés sur la prédication de plusieurs messagers après Nouh et le rejet de leur peuple, à savoir Houd, Salih, Ibrahim, Lout, Shou’ayib, Ya’coub, Moussa, ‘Issa, Soulayman, Iliyes, Younous, Youssouf, et Mohammed, que la prière et le salut soient sur eux.

Source: L’importance du Tawhid de l’adoration, écrit par l’érudit Cheikh ‘Abd Al Mouhsin Al ‘Abbad Al Badr, qu’Allah le préserve.

Traduit par: www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.

Le droit d’Allah sur Ses serviteurs

Al Boukhary (5967) et Mouslim (143) rapportent selon Mou’adh Ibn Jabal, qu’Allah l’agrée, qui a dit :
« Pendant que j’étais assis sur une monture derrière le Prophète ﷺ et qu’il n’y avait rien entre moi et lui, sauf le dos de la selle, il me dit : ‘Ô Mou’adh ! ‘ Je répondis : ‘Me voilà, ô Messager d’Allah, pour te satisfaire ! ’ Il continua un moment puis dit : ‘Ô Mou’adh ! ’ Je dis : ‘ Me voilà, ô Messager d’Allah, pour te satisfaire ! ’ Il laissa passer encore un moment puis déclara : ‘Ô Mou’adh ! ’ Je répondis : ‘Me voilà, ô Messager d’Allah, pour te satisfaire ! ’ Il dit : ‘Sais-tu quel est le droit d’Allah sur ses serviteurs ? ’ Je répondis : ‘Allah et Son messager sont plus savants’. Il dit : ‘Le droit d’Allah sur Ses serviteurs est qu’ils l’adorent sans rien lui associer’. Il laissa passer encore un moment puis déclara : ‘Ô Mou’adh Ibn Jabal !’ Je répondis : ‘Me voilà, ô Messager d’Allah, pour te satisfaire !’. Il dit : ‘Sais-tu quel est le droit des serviteurs sur Allah s’ils accomplissent cela (l’adorer sans rien Lui associer) ? ’ Je répondis : ‘Allah et Son messager sont plus savants’. Il dit : ‘Le droit des serviteurs sur Allah est qu’Il ne les châtie pas (s’ils s’acquittent de Son droit)’. »

Ce hadith contient la proclamation du droit d’Allah sur Ses serviteurs, qui n’est autre que de L’unifier dans l’adoration tout en Lui donnant aucun associé. Ce hadith comprend également l’importance et le soin que le prophète ﷺ portait à l’explication de ce Tawhid, comme en témoignent ces trois interpellations successives à Mou’adh, suivis par sa parole ﷺ :

« Sais-tu quel est le droit d’Allah sur ses serviteurs ? »

Cette apostrophe et cette question sont comme un préambule afin que Mou’adh se prépare et assimile ce que le messager d’Allah ﷺ a s’apprête à lui dire. C’est une manifestation de la perfection de son enseignement et de son bon conseil. Cheikh Al Islam Mohammed Ibn ‘Abd Al Wahab, qu’Allah lui fasse miséricorde, a rapporté ce hadith au début de son livre : « Le livre de l’unicité : le droit d’Allah sur le serviteur ». Il intitula son œuvre d’après ce hadith.

Source: L’importance du Tawhid de l’adoration, écrit par l’érudit Cheikh ‘Abd Al Mouhsin Al ‘Abbad Al Badr, qu’Allah le préserve.

Traduit par: www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.

La sagesse de la création

Allah a créé les djinns et les hommes pour Son adoration. Il leur a ordonné Son Tawhid et Son obéissance. Ils se sont divisés en deux catégories ; les heureux et les malheureux, les obéissants et les désobéissants. Celui qui l’a obéit entre au paradis, et celui qui l’a désobéi entre en enfer. Allah a dit :

وَلَوۡ شِئۡنَا لَأٓتَيۡنَا كُلَّ نَفۡسٍ هُدَىٰهَا وَلَٰكِنۡ حَقَّ ٱلۡقَوۡلُ مِنِّي لَأَمۡلَأَنَّ جَهَنَّمَ مِنَ ٱلۡجِنَّةِ وَٱلنَّاسِ أَجۡمَعِينَ

« Si Nous voulions, Nous apporterions à chaque âme sa guidée. Mais la parole venant de Moi doit être réalisée : ‘J’emplirai l’Enfer de djinns et d’hommes réunis’. » (1)

Tous, reçurent des injonctions et des prohibitions, et c’est suivant ces ordres et ces interdits qu’ils se scindèrent en guidés et égarés. Allah les a créés pour l’adoration, pour qu’ils en portent la responsabilité et en soient éprouvés. Concernant Sa parole : « Uniquement pour qu’ils M’adorent » (2), il fut dit qu’il s’agissait de ceux qui ont crus parmi eux.

Al Qourtoubi a dit sans son exégèse :
« Certains ont dit que ce verset désigne exclusivement ceux qu’Allah a su qu’ils allaient L’adorer. Les termes sont généraux, mais le sens voulu est spécifique. Le sens est : ‘Je n’ai créé les gens du bonheur parmi les djinns et les hommes uniquement pour qu’ils m’unifient dans l’adoration’. »

Ibn Kathir a dit dans son exégèse :
« ‘Je les ai uniquement créés pour leur ordonner Mon adoration, et non par besoin envers eux’. »

Notre Cheikh Mohammed Amin Al Shanqiti a dit dans Adwa Al Bayan (3) :
« Par la volonté d’Allah, le sens juste de ce noble verset ‘Uniquement pour qu’ils M’adorent’ est : ‘Uniquement pour que Je leur ordonne Mon adoration et les éprouve ainsi. Je les tests par cette responsabilité (l’adoration), puis les rétribue suivant leurs actions. Si leurs actes furent bons alors ils sont récompensés. S’ils furent mauvais alors ils seront châtiés. Nous avons affirmé que c’est l’explication juste du verset car elle est indiquée par des versets non équivoques du Livre d’Allah. Le Très-Haut a clairement explicité dans plusieurs versets de Son Livre, qu’Il les a créés pour les éprouver ; lesquels seront les meilleurs en œuvres, et les rétribue en fonction de leurs actions. Le Très-Haut a dit dans les premiers versets de sourate Houd :

وَهُوَ ٱلَّذِي خَلَقَ ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلۡأَرۡضَ فِي سِتَّةِ أَيَّامٖ وَكَانَ عَرۡشُهُۥ عَلَى ٱلۡمَآءِ لِيَبۡلُوَكُمۡ أَيُّكُمۡ أَحۡسَنُ عَمَلٗاۗ وَلَئِن قُلۡتَ إِنَّكُم مَّبۡعُوثُونَ مِنۢ بَعۡدِ ٱلۡمَوۡتِ لَيَقُولَنَّ ٱلَّذِينَ كَفَرُوٓاْ إِنۡ هَٰذَآ إِلَّا سِحۡرٞ مُّبِينٞ

« Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, alors que Son Trône était sur l’eau ». (4)

Puis il a énoncé la sagesse dans cela : « Afin d’éprouver lequel de vous agirait le mieux. Et si tu dis : ‘Vous serez ressuscités après la mort’, ceux qui ne croient pas diront : ‘Ce n’est là qu’une magie évidente’. »

Le Très-Haut a dit au début de sourate Al Moulk :

ٱلَّذِي خَلَقَ ٱلۡمَوۡتَ وَٱلۡحَيَوٰةَ لِيَبۡلُوَكُمۡ أَيُّكُمۡ أَحۡسَنُ عَمَلٗاۚ وَهُوَ ٱلۡعَزِيزُ ٱلۡغَفُورُ

« Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver qui de vous est le meilleur en œuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur. » (4)

Le Très-Haut a dit au début de sourate Al Kahf :

إِنَّا جَعَلۡنَا مَا عَلَى ٱلۡأَرۡضِ زِينَةٗ لَّهَا لِنَبۡلُوَهُمۡ أَيُّهُمۡ أَحۡسَنُ عَمَلٗا

« Nous avons placé ce qu’il y a sur la terre pour l’embellir, afin d’éprouver qui d’entre eux sont les meilleurs dans leurs actions. » (5)

Les versets évoqués, exposent clairement la sagesse de la création, à savoir, de les éprouver lesquels sont les meilleurs en œuvres. Ceci explique Sa parole ‘Pour qu’ils M’adorent’. Tout en sachant que la meilleure explication du Coran, est celle qui est faite par le Coran. »

Source: L’importance du Tawhid de l’adoration, écrit par l’érudit Cheikh ‘Abd Al Mouhsin Al ‘Abbad Al Badr, qu’Allah le préserve.

Traduit par: www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.


Notes :

(1) [Sourate 32, v.13] [Retour au texte]

(2) Ici l’auteur fait référence au verset suivant : « Je n’ai créé les djinns et les hommes uniquement pour qu’ils M’adorent. »[Sourate 51, v.56] [Retour au texte]

(3) [Vol.7, p.715-714] [Retour au texte]

(4) [Sourate 67, v.2] [Retour au texte]

(5) [Sourate 18, v.7] [Retour au texte]

L’importance du Tawhid de l’adoration

Toutes les louanges reviennent de droit à Allah. Celui qui a dit dans Son Livre explicite :

وَمَا خَلَقۡتُ ٱلۡجِنَّ وَٱلۡإِنسَ إِلَّا لِيَعۡبُدُونِ

« Je n’ai créé les djinns et les hommes uniquement pour qu’ils M’adorent. » (1)

Il a également dit :

ٱلۡحَمۡدُ لِلَّهِ ٱلَّذِي خَلَقَ ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلۡأَرۡضَ وَجَعَلَ ٱلظُّلُمَٰتِ وَٱلنُّورَۖ ثُمَّ ٱلَّذِينَ كَفَرُواْ بِرَبِّهِمۡ يَعۡدِلُونَ

« Toutes les louanges reviennent de droit à Allah qui a créé les cieux et la terre, et établi les ténèbres et la lumière. Pourtant, les mécréants donnent des égaux à leur Seigneur. » (2)

J’atteste que nulle divinité ne mérite l’adoration excepté Allah. Nous n’adorons que Lui, sincèrement dans le culte, et peu importe l’aversion que puissent avoir les mécréants. De même, j’atteste que Mohammed est Son serviteur et messager. Il l’a envoyé avec la guidée et la religion de vérité, pour qu’elle est prééminence sur toute autre religion, en dépit de l’aversion des associateurs. Ô Allah, couvre-le de Tes louanges, de la paix et de la bénédiction. Ainsi que pour les membres croyants de sa famille, ses compagnons, et ceux qui les ont suivis avec excellence, jusqu’au jour de la rétribution.

Ceci dit :

La sincérité dans l’adoration vouée au Seigneur de la Terre et des cieux, dont rien n’est dédiée pour une quelconque créature, est la plus grande des obligations et est d’une importance primordiale.  Puisque les djinns et les hommes, furent crées pour porter la responsabilité du Tawhid de l’adoration. C’est pour son explication et son appel que les livres furent descendus, et les messagers envoyés. C’est en fonction de son acceptation ou de son rejet, que les gens furent séparés en croyants et mécréants, heureux et malheureux. Il n’y a aucun doute que la nécessité de chacun à connaître ce Tawhid, et d’adorer Allah par ce Tawhid, devance tout autre nécessité. Son besoin prévaut sur tout autre, car il renferme le bonheur dans cette vie et celle de l’au-delà.

Ce Tawhid est l’implication de l’attestation « La Ilaha Ila Allah » [nulle divinité ne mérite l’adoration excepté Allah]. Elle se compose de deux piliers :

1) Une négation générale

La négation du droit à l’adoration pour tout autre qu’Allah.

2) Une affirmation spécifique

L’affirmation du droit de l’adoration à Allah seul.

La sincérité envers à Allah est l’une des conditions d’acceptation des actes de dévotion, par lesquels on se rapproche d’Allah. La seconde condition est le suivi du messager ﷺ qui n’est autre que l’implication de l’attestation : « Mohammed Rassoul Allah ﷺ [Mohammed est le messager d’Allah]. Ainsi donc, l’œuvre accepté auprès d’Allah est celle qui lui est vouée sincèrement tout en étant conforme à la voie du messager d’Allah ﷺ. Si la condition de la sincérité est absente, alors l’acte est rejeté, selon la parole d’Allah :

وَقَدِمۡنَآ إِلَىٰ مَا عَمِلُواْ مِنۡ عَمَل فَجَعَلۡنَٰهُ هَبَآءٗ مَّنثُورًا

« Nous avons considéré l’œuvre qu’ils ont accomplie et Nous l’avons réduite en poussière éparpillée. » (3)

Ainsi que Sa parole, dans le hadith Qoudsi :

« Je suis le seul à même de me dispenser d’associé. Quiconque commet une action en M’associant à un tiers, Je l’abandonnerai lui et son associé. » (4)

Si la condition de la conformité est absente, alors l’acte et également rejeté, d’après la parole du prophète ﷺ :

« Celui qui innove dans notre affaire-ci (la religion), une chose qui n’en fait pas partie, son acte se verra être rejeté. » (5)

Et selon les termes de Mouslim (4492) :

« Tout acte accomplit contrairement à notre ordre est rejeté. »

La seconde version est plus large que la première, car elle englobe la personne qui instaure l’innovation et celle qui s’y conforme.

J’ai vu qu’il était bon d’écrire ces paroles, en raison de l’importance du Tawhid de l’adoration, et du devoir qu’il incombe aux savants et aux prêcheurs appelant à Allah, d’en prendre soin. Je demande à Allah d’accorder aux musulmans la compréhension de la religion, le raffermissement sur la vérité, la sincérité dans l’acte envers Allah et le suivi de Son messager. Il est certes, celui qui exauce et répond à l’invocation.

Source: L’importance du Tawhid de l’adoration, écrit par l’érudit Cheikh ‘Abd Al Mouhsin Al ‘Abbad Al Badr, qu’Allah le préserve.

Traduit par: www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.


Notes :

(1) [Sourate 51, v.56] [Retour au texte]

(2) [Sourate 6, v.1] [Retour au texte]

(3) [Sourate 25, v.23] [Retour au texte]

(4) [Mouslim (7475), selon Abou Hourayra] [Retour au texte]

(5) [Al Boukhary (2697), selon ‘Aisha, qu’Allah l’agrée.] [Retour au texte]